AccueilS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Sujet autobiographique sur le suicide.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Lun 25 Nov - 5:05

Bon ben si sa peut réconforter les personnes ayant des idées suicidaires passant par ici, dites vous que après la pluie vient le beau temps ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Lun 25 Nov - 11:41

La question que ces gens se pose justement c'est " combien de temps dure la pluie ? "
Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Pokémaster
Pokémaster
avatar

Féminin Nombre de messages : 1413
Age : 102
Localisation : Bientôt de retour à Hoenn
Lisez-vous les scans ? : Non
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Lun 25 Nov - 15:31

Chaque matin précède une nuit. De même, une nuit s'achève toujours par un matin.

Il faut garder cette certitude en tête et avancer jusqu'à l'aube, tout simplement.
Et si la nuit est longue, il suffit de s'arrêter un moment, regarder les étoiles, puis reprendre son chemin.

Je pense que les suicidaires oublient la présence de ces étoiles, oublient qu'il y a toujours quelque chose qui brille dans l'obscurité pour nous aider à avancer, même en pleine nuit. Quand on a l'habitude d'être ébloui par l'éclat du soleil, c'est normal d'avoir du mal à percevoir la lumière de ces étoiles. Mais ça s'apprend, c'est difficile seul, il faut avoir le courage de demander à quelqu'un de nous les montrer du doigt.

C'est du moins ce que je me disais étant petite, c'est rester mon Nindô ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://shipping-infinity.forumactif.fr/
Rhoodes
AphRHOODite
AphRHOODite


Féminin Nombre de messages : 3901
Localisation : WC.
Date d'inscription : 12/06/2013

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Lun 25 Nov - 15:44

C'est si beau ...

Revenir en haut Aller en bas
L'éclair brun
Gourmet Hunter
Gourmet Hunter
avatar

Masculin Nombre de messages : 18590
Localisation : Chez le barbier
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 15/12/2008

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Lun 25 Nov - 19:40

C'est beau mais plus facile à dire qu'à faire.

Hélas, les personnes suicidaires sont dans une telle tourmente que tout leur paraît futiles même l'éclat de ces dites étoiles.

Revenir en haut Aller en bas
Zarakaï
Ero Sennin
Ero Sennin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2083
Age : 31
Localisation : Rouen
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Lun 25 Nov - 20:29

De même qu'à quoi bon les étoiles, la lumière ou tout autre forme de joie humaine ? "Tout n'est que vanité", et tout redeviendra poussière. Hôte d'une vie richement remplie ou d'un calvaire quotidien, rien n'est destiné à durer, et tout bonheur n'est que prélude au néant.

S'émerveiller devant la complexité de l'univers est le propre de l'homme et l'homme s'y trompe proprement : en quoi cet amas gigantesque de matière qui nous compose et compose toute chose est-il digne d'intérêt ? Il est même totalement dépourvu de sens. Les hommes courent et s'agitent et tout cela ne mène à rien.

C'est la seule vrai grande règle qu'il est toujours possible de de dicter à propos de l'existant : il est futile.
Revenir en haut Aller en bas
Milky Mey
Pokémaster
Pokémaster
avatar

Féminin Nombre de messages : 1413
Age : 102
Localisation : Bientôt de retour à Hoenn
Lisez-vous les scans ? : Non
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Lun 25 Nov - 21:54

(Bah oui c'est une vision "fleur bleue", tu t'attendais à quoi de la part d'une C&P de coeur. )

Ce que je veux dire par là, c'est que le "bonheur" et le "malheur" sont des termes trop extrêmes, et que le suicide est "probablement" du à un élan de désespoir qui a pour origine une vision trop sombre et trop étriquée qui repose sur la conviction d'avoir atteint cet extrême et le point de non -retour. L'image des étoiles, c'est pour mettre l'accent sur le fait que rien n'est jamais tout noir, il faut apprendre à regarder autour de soi, ne pas être focaliser sur ce qui va mal. C'est pas toujours aussi simple, mais dans le cas d'un gosse de 15 ans qui se suicide parce qu'on se moque de lui à l'école, qui ne réalise pas forcément qu'il a une famille qui est parfaitement capable de l'aider et qui l'aime, c'est évitable.

Ah mais ça Zara, c'est vrai pour tout le monde autant, dans ce cas, que personne ne se lève le matin.
Tu dis ça comme si c'était un défaut, je trouve ça plutôt positif. Le propre de l'homme, oui, c'est de continuer à vivre en étant conscient de sa propre finitude au lieu de se laisser patauger dans le désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://shipping-infinity.forumactif.fr/
codeto
Ero Sennin
Ero Sennin


Masculin Nombre de messages : 9236
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Lun 25 Nov - 22:02

OME ce que c'est beau ce que tu dis dans tes deux derniers posts Mey
Revenir en haut Aller en bas
Spike
Etudiant à l'academie
Etudiant à l'academie
avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 27
Localisation : CAEN
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 20/11/2013

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Mar 26 Nov - 0:48

C'est marrant ce sujet !
En quoi écrire une autobiographie sur le suicide va permettre de philosopher sur ce sujet ?
Lorsque que l'on est pas confronté à ce genre de cas, il est difficile d'en faire ressortir des émotions, les impression et écrire des causes cohérentes amenant aux suicide. Les personnes non confrontées à ce problème seront très loin de la réalité. Les arguments fournit à partir de ces biographie pour philosopher sur ce sujet seront caducs.

Peut être que ce prof a tenté un nouveau système de dépistage des élèves suicidaires ?

Ce genre de projet (de concept autobiographique morbide et non pas le suicide en tant que tel) n'a pas ça place dans le système éducatif).
Quand on met un gosse dans une école on a attend que celui-ci découvre les matières scientifiques et la richesse de la littérature française, s'épanouisse, qu'il construit son avenir, pas qu'on le conditionne au suicide. En dehors du système éducatif chacun est libre de se mettre dans la peau d'un suicidaire et d'essayé de ressentir ce qu'il vit pour écrire une autobiographie.
C'est fou ca, les gosse savent de moins en moins lire, écrire (fautes d'orthographe),compté (faire des mathématiques), et on veut les faire philosopher en entrant dans la peau d'une personne voulant se suicider...
Pour un prof qui veut philosopher, il n'a pas assez réfléchit à son concept.
Revenir en haut Aller en bas
Esca
Shinigami's Meister
Shinigami's Meister
avatar

Féminin Nombre de messages : 3488
Localisation : entre Robert Downey JR et Wolverine
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 19/10/2011

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Mar 26 Nov - 8:35

faire un travail écrit dans la peau d'un suicidaire ne va pas faire d'eux de futurs suicidant!!! Tout comme résoudre des équations ne fais pas d'eux de futurs scientifiques.

L'école n'est pas, uniquement, là pour nous plomber le crâne d'équations, théorèmes, citations, dates ou faits historiques; elle est là aussi pour nous confrontés à notre sociétés, à faire découvrir certains sujets.

Certains jeunes ne peuvent parler de sexe, de mort qu'à l'école car ce sont des sujets tabous dans leur foyer. Certaines jeunes filles entendent le mot "menstruation" (et tout ce qui en découle) (sans mauvais jeu de mot) pour la première fois à l'école!
Certains parents; par protection ou choix avéré, occultent certains points de la vie à leur enfants et je pense que l'école pourrait aider les jeunes à "découvrir" une facette de la société dans laquelle ils vivent.
Je dis pas qu'il faut tout leur montrer, mais pour le suicide, c'est un fait très répandu et pas que chez les adultes dans la vie active. Il existe aussi des jeunes de 9 ans qui se suicident, c'est un fait.

Je sais pas comment ce sujet à été amené par le prof, on peut supposer qu'un élève (de cette classe ou d'une autre) avait fait une tentative ou même a réussit. Peut être a t'il voulu voir ce que ses élèves pensaient du suicide avant d'en discuter plus ouvertement (table ronde, débat...)

Je continus de penser que c'était une bonne idée, mais surement très maladroite...


Mey, c'est très beau ce que tu dis; même si quand on est au fond du trou c'est difficile de relever la tête pour voir la beauté, généralement c'est après qu'on la voit ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://urgped.tumblr.com/
Rhoodes
AphRHOODite
AphRHOODite


Féminin Nombre de messages : 3901
Localisation : WC.
Date d'inscription : 12/06/2013

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Mar 26 Nov - 21:02

Spike a écrit:
C'est marrant ce sujet !
En quoi écrire une autobiographie sur le suicide va permettre de philosopher sur ce sujet ?
Lorsque que l'on est pas confronté à ce genre de cas, il est difficile d'en faire ressortir des émotions, les impression et écrire des causes cohérentes amenant aux suicide. Les personnes non confrontées à ce problème seront très loin de la réalité. Les arguments fournit à partir de ces biographie pour philosopher sur ce sujet seront caducs.

Peut être que ce prof a tenté un nouveau système de dépistage des élèves suicidaires ?

Ce genre de projet (de concept autobiographique morbide et non pas le suicide en tant que tel) n'a pas ça place dans le système éducatif).
Quand on met un gosse dans une école on a attend que celui-ci découvre les matières scientifiques et la richesse de la littérature française, s'épanouisse, qu'il construit son avenir, pas qu'on le conditionne au suicide. En dehors du système éducatif chacun est libre de se mettre dans la peau d'un suicidaire et d'essayé de ressentir ce qu'il vit pour écrire une autobiographie.
C'est fou ca, les gosse savent de moins en moins lire, écrire (fautes d'orthographe),compté (faire des mathématiques), et on veut les faire philosopher en entrant dans la peau d'une personne voulant se suicider...
Pour un prof qui veut philosopher, il n'a pas assez réfléchit à son concept.
Bon je vais faire ma relou mais oui je confirme :D , ils ne savent plus lire/écrire ou autre mais pas forcément à cause du système éducatif ( même s'il y a énormément de chose à critiquer dans celui-ci )

Si les enfants ne savent pas écrire ou encore lire, c'est surtout car ils sont tombés dans la génération High Tech & Langage SMS . En quoi parler du suicide ferait il baisser leur niveau compréhension sur tel ou tel sujet ? Y a un temps pour tout , surtout à l'école. Après je ne pense pas qu'il faille en parler aux primaires, of course, ça doit toucher des jeunes d'un certain âge , genre Lycée .

On peut indirectement être confronté au suicide si l'un de nos proches décide de mettre fin à ses jours de cette manière. Je pense que si on peut philosopher sur ça, comme on peut philosopher sur tout. Et crois moi ça peut être extrêmement touchant de lire ce genre de récit.

Genre pour toi faut absolument être confronté à quelque chose pour en ressentir quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Law
Shichibukai Royal
Shichibukai Royal
avatar

Masculin Nombre de messages : 1790
Age : 23
Localisation : Ici...ou peut être là
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Mar 26 Nov - 21:16

Rhoodes a écrit:
Si les enfants ne savent pas écrire ou encore lire, c'est surtout car ils sont tombés dans la génération High Tech & Langage SMS . En quoi parler du suicide ferait il baisser leur niveau compréhension sur tel ou tel sujet ? Y a un temps pour tout , surtout à l'école. Après je ne pense pas qu'il faille en parler aux primaires, of course, ça doit toucher des jeunes d'un certain âge , genre Lycée .
Je suis d'accord et pas d'accord.
Si les gamins d’aujourd’hui ne savent pas ni écrire ni lire, c'est clairement un problème d'éducation!
De nos jours les gamins de 13 ont un portable, WTF j'ai envie de dire, c'est au parents de mettre les holas! Bref là n'est pas le sujet!

Je pense que le sujet sur le suicide est un sujet très sensible, car il est difficile de philosophé la dessus étant donner que chaque personnes est différentes et ne ressentent pas la même chose, certaines sont plus émotives que d'autres etc...
Revenir en haut Aller en bas
Rhoodes
AphRHOODite
AphRHOODite


Féminin Nombre de messages : 3901
Localisation : WC.
Date d'inscription : 12/06/2013

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Mar 26 Nov - 21:18

Law a écrit:
Rhoodes a écrit:
Si les enfants ne savent pas écrire ou encore lire, c'est surtout car ils sont tombés dans la génération High Tech & Langage SMS . En quoi parler du suicide ferait il baisser leur niveau compréhension sur tel ou tel sujet ? Y a un temps pour tout , surtout à l'école. Après je ne pense pas qu'il faille en parler aux primaires, of course, ça doit toucher des jeunes d'un certain âge , genre Lycée .
Je suis d'accord et pas d'accord.
Si les gamins d’aujourd’hui ne savent pas ni écrire ni lire, c'est clairement un problème d'éducation!
De nos jours les gamins de 13 ont un portable, WTF j'ai envie de dire, c'est au parents de mettre les holas! Bref là n'est pas le sujet!

Je pense que le sujet sur le suicide est un sujet très sensible, car il est difficile de philosophé la dessus étant donner que chaque personnes est différentes et ne ressentent pas la même chose, certaines sont plus émotives que d'autres etc...
Oui aussi Law, les enfants de 12 ans avec un iPhone voualà quoi :D Mais j'ai envie de dire, faut vivre avec notre époque, et les faits sont là... C'est notre époque !!!
Revenir en haut Aller en bas
Law
Shichibukai Royal
Shichibukai Royal
avatar

Masculin Nombre de messages : 1790
Age : 23
Localisation : Ici...ou peut être là
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Mar 26 Nov - 21:21

Vivre avec son époque ne rime pas avec stupidité non plus XD
Les gamins de 12 qui fume, qui on un iphone etc c'est clairement de la stupidité à l'état pur, un gamin de 12 ans n'a pas besoin d'un iphone sérieux XD bref je m'écarte du sujet!
Revenir en haut Aller en bas
Rhoodes
AphRHOODite
AphRHOODite


Féminin Nombre de messages : 3901
Localisation : WC.
Date d'inscription : 12/06/2013

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Mar 26 Nov - 21:23

Law a écrit:
Vivre avec son époque ne rime pas avec stupidité non plus XD
Les gamins de 12 qui fume, qui on un iphone etc c'est clairement de la stupidité à l'état pur, un gamin de 12 ans n'a pas besoin d'un iphone sérieux :XD:bref je m'écarte du sujet!
non mais je dis pas que c'est bien hein Law!!!! Je suis tout à fait d'accord ! Mais faut dire ské (comme dirait Dovaqueen ) si la génération est stupide c'est pas pour rien non plus !
Revenir en haut Aller en bas
Spike
Etudiant à l'academie
Etudiant à l'academie
avatar

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 27
Localisation : CAEN
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 20/11/2013

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Ven 29 Nov - 17:06

Rhoodes a écrit:
Spike a écrit:
C'est marrant ce sujet !
En quoi écrire une autobiographie sur le suicide va permettre de philosopher sur ce sujet ?
Lorsque que l'on est pas confronté à ce genre de cas, il est difficile d'en faire ressortir des émotions, les impression et écrire des causes cohérentes amenant aux suicide. Les personnes non confrontées à ce problème seront très loin de la réalité. Les arguments fournit à partir de ces biographie pour philosopher sur ce sujet seront caducs.

Peut être que ce prof a tenté un nouveau système de dépistage des élèves suicidaires ?

Ce genre de projet (de concept autobiographique morbide et non pas le suicide en tant que tel) n'a pas ça place dans le système éducatif).
Quand on met un gosse dans une école on a attend que celui-ci découvre les matières scientifiques et la richesse de la littérature française, s'épanouisse, qu'il construit son avenir, pas qu'on le conditionne au suicide. En dehors du système éducatif chacun est libre de se mettre dans la peau d'un suicidaire et d'essayé de ressentir ce qu'il vit pour écrire une autobiographie.
C'est fou ca, les gosse savent de moins en moins lire, écrire (fautes d'orthographe),compté (faire des mathématiques), et on veut les faire philosopher en entrant dans la peau d'une personne voulant se suicider...
Pour un prof qui veut philosopher, il n'a pas assez réfléchit à son concept.
Bon je vais faire ma relou mais oui je confirme :D , ils ne savent plus lire/écrire ou autre mais pas forcément à cause du système éducatif ( même s'il y a énormément de chose à critiquer dans celui-ci )

Si les enfants ne savent pas écrire ou encore lire, c'est surtout car ils sont tombés dans la génération High Tech & Langage SMS . En quoi parler du suicide ferait il baisser leur niveau compréhension sur tel ou tel sujet ? Y a un temps pour tout , surtout à l'école. Après je ne pense pas qu'il faille en parler aux primaires, of course, ça doit toucher des jeunes d'un certain âge , genre Lycée .
Je n'ai pas dit que cela ferai baisser la compréhension. Cette pratique d'immersion (pour ce cas précis) n'a pas sa place dans le système éducatif.

Rhoodes a écrit:
On peut indirectement être confronté au suicide si l'un de nos proches décide de mettre fin à ses jours de cette manière. Je pense que si on peut philosopher sur ça, comme on peut philosopher sur tout. Et crois moi ça peut être extrêmement touchant de lire ce genre de récit.

Genre pour toi faut absolument être confronté à quelque chose pour en ressentir quelque chose ?
Oui il faut être confronté de près ou de loin à se cas pour pouvoir en parler. Tu ne peux comprendre ou exprimer ce que quelqu'un ressent quand il subit le racisme ou la tension à l'idée de révélé qu'il est homo, si tu n'y as pas été confronté. C'est mentir que de dire "je sais ce que tu ressent" ! Tu ne fais qu'imaginer ce que ça pourrai être, et lorsque tu y est vraiment confronté, c'est toujours différent de ce que tu peux imaginer.

Seul les génies peuvent avoir cette universalisme, c'est pour cela qu'il touche tout le monde et qu'il reste gravé à jamais dans l'histoire (ce sont aussi de grand philosophe).
Revenir en haut Aller en bas
Esca
Shinigami's Meister
Shinigami's Meister
avatar

Féminin Nombre de messages : 3488
Localisation : entre Robert Downey JR et Wolverine
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 19/10/2011

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Ven 29 Nov - 19:35

Donc si je te suis Spike, à partir du moment où un sujet ne me touche pas de près ou de loin ( et encore il faut définir "de loin") je ne peux pas me pencher dessus? Dis donc, on va pas aller loin avec toi!!!

Je n'ai jamais été un souffre douleur ou enfoncer un souffre douleur, mais ça ne m'a jamais empêcher d'imaginer la douleur qu'un élève persécuter tous les jours au collège ou lycée peut ressentir.

Personne de mon entourage n'a essayé ou réussi à mettre fin à ses jours, ça ne m'empêche pas d'imaginer la souffrance dans laquelle sont ces personnes pour penser que la mort est la seule solution.

Et je suis loin d'être la seule personne à faire cela, ça s'appelle l'empathie.

Et ce prof n'a pas demandé "A votre avis que ressent un futur suicidé?" mais plutôt "essayez d'imaginer l'état d'esprit d'un futur suicider".
De m^me que lorsque tu veux réconforter un proche d'un évènement tragique, tu ne dit pas "je sais ce que tu ressens" (à moins d'être passé par là, et encore je ne dis pas ça non plus) mais "je me doute de ce que tu ressens" ou "j'imagine ce que tu ressens".

Et HEUREUSEMENT que certains essayent de se mettre à la place des autres, c'est ce qui fait avancé.
HEUREUSEMENT qu'un jour des personnes ont imaginer qu'un  bébé pouvait peut être souffrir car il y a 20 ans aucun anti douleur n'existait pour son prétexte que certains étaient persuadés qu'un bébé ne se rappelait pas de la souffrance!!!


Sous prétexte que je ne sais pas ce que c'est que de crever la dalle, alors je ne fais pas dons aux restos du cœur?

C'est une vision très limité de la vie...


Et oui je le répète l'école est là pour nous apprendre des chose ( équations date et tout le reste) mais aussi pour nous apprendre à réfléchir. Comme un prof me disait souvent " vaut mieux une tête plein faite qu'une tête bien pleine".
Revenir en haut Aller en bas
http://urgped.tumblr.com/
Rhoodes
AphRHOODite
AphRHOODite


Féminin Nombre de messages : 3901
Localisation : WC.
Date d'inscription : 12/06/2013

MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   Ven 29 Nov - 19:48

Spike a écrit:
Rhoodes a écrit:
Spike a écrit:
C'est marrant ce sujet !
En quoi écrire une autobiographie sur le suicide va permettre de philosopher sur ce sujet ?
Lorsque que l'on est pas confronté à ce genre de cas, il est difficile d'en faire ressortir des émotions, les impression et écrire des causes cohérentes amenant aux suicide. Les personnes non confrontées à ce problème seront très loin de la réalité. Les arguments fournit à partir de ces biographie pour philosopher sur ce sujet seront caducs.

Peut être que ce prof a tenté un nouveau système de dépistage des élèves suicidaires ?

Ce genre de projet (de concept autobiographique morbide et non pas le suicide en tant que tel) n'a pas ça place dans le système éducatif).
Quand on met un gosse dans une école on a attend que celui-ci découvre les matières scientifiques et la richesse de la littérature française, s'épanouisse, qu'il construit son avenir, pas qu'on le conditionne au suicide. En dehors du système éducatif chacun est libre de se mettre dans la peau d'un suicidaire et d'essayé de ressentir ce qu'il vit pour écrire une autobiographie.
C'est fou ca, les gosse savent de moins en moins lire, écrire (fautes d'orthographe),compté (faire des mathématiques), et on veut les faire philosopher en entrant dans la peau d'une personne voulant se suicider...
Pour un prof qui veut philosopher, il n'a pas assez réfléchit à son concept.
Bon je vais faire ma relou mais oui je confirme :D , ils ne savent plus lire/écrire ou autre mais pas forcément à cause du système éducatif ( même s'il y a énormément de chose à critiquer dans celui-ci )

Si les enfants ne savent pas écrire ou encore lire, c'est surtout car ils sont tombés dans la génération High Tech & Langage SMS . En quoi parler du suicide ferait il baisser leur niveau compréhension sur tel ou tel sujet ? Y a un temps pour tout , surtout à l'école. Après je ne pense pas qu'il faille en parler aux primaires, of course, ça doit toucher des jeunes d'un certain âge , genre Lycée .
Oui il faut être confronté de près ou de loin à se cas pour pouvoir en parler. Tu ne peux comprendre ou exprimer ce que quelqu'un ressent quand il subit le racisme ou la tension à l'idée de révélé qu'il est homo, si tu n'y as pas été confronté. C'est mentir que de dire "je sais ce que tu ressent" ! Tu ne fais qu'imaginer ce que ça pourrai être, et lorsque tu y est vraiment confronté, c'est toujours différent de ce que tu peux imaginer.

Seul les génies peuvent avoir cette universalisme, c'est pour cela qu'il touche tout le monde et qu'il reste gravé à jamais dans l'histoire(ce sont aussi de grand philosophe).
Il n'a jamais été question de prétendre ressentir la même chose que celui qui vit cette chose , mais d'essayer d'en parler. Pas besoin d'attendre la mort pour en parler par exemple , parce que s'il faut qu'on soit confronté aux choses pour en parler on parlera de rien maggle

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sujet autobiographique sur le suicide.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sujet autobiographique sur le suicide.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sujet autobiographique sur le suicide.
» Suicide revient !!!
» le suicide
» Pardon à tous et à toutes pour le sujet que j'ai emis sur LUC EWING TEMUNI!!!!!
» Controverse (sujet verrouillé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha ::  :: Débats-
Sauter vers: